Image d’une survivante

Respecter • Éduquer • Outiller les survivant·e·s

Si tu as subi une forme quelconque de violence sexuelle, sache que ce n’est pas de ta faute et que tu peux obtenir de l’aide.

La plateforme REES te permet de signaler la violence sexuelle, mais tu y trouveras aussi de l’information sur les procédures de plainte et de signalement, les services offerts dans ton milieu, les politiques de ton établissement, de même que le soutien que celui-ci est en mesure de t’apporter. Tu n’as pas besoin de décider aujourd’hui ce que tu veux faire. Tu es la seule personne à pouvoir consulter le dossier que tu crées dans REES; ton information y sera en sécurité jusqu’à ce que tu décides si tu veux et à qui tu veux signaler ce qui s’est passé.

En savoir plus

En savoir plus sur les options de signalement offertes à travers REES:

Icône d’anonymat

Signalement Anonyme

Un Signalement Anonyme comprend ton identité de genre et celle de la personne en cause, ainsi que tes réponses aux questions à choix multiples, mais rien d’autre. L’information de tous les Signalements Anonymes est gardée ensemble et REES fournit les données agrégées à ton établissement pour éclairer ses décisions quant aux politiques, à la prévention et à la sécurité sur le campus.

Icône de la police

Signaler à la Police

REES enverra ton dossier directement à la police, qui communiquera ensuite avec toi par téléphone pour un suivi.

Icône campus

Lier à MyCampus

REES enverra tes coordonnées à la personne-ressource de ton campus. Tu peux choisir d’inclure ou non ton dossier et ton énoncé. Cette personne communiquera directement avec toi pour donner suite à ton signalement, y compris pour déterminer l’aide et le soutien dont tu pourrais avoir besoin.

Icône de répétition

Identification des Récidivistes (IDR)

REES te permet d’identifier la personne qui t’a fait du mal et informera ton campus si une ou plusieurs autres personnes identifient la même. Tu n’as pas besoin de créer un dossier pour faire une entrée d’IDR.

Icône de confidentialité

Limites de la confidentialité

Si tu as moins de 18 ans ou si des personnes mineures ont été témoins de l’agression que tu signales et que tu choisis Lier à MyCampus ou Signaler à la Police, l’établissement qui reçoit le signalement sera légalement tenu d’aviser les services de protection de l’enfance. Tu n’as pas à indiquer ton âge si tu fais un Signalement Anonyme.

Les politiques en place obligent la police à enquêter si elle a des motifs raisonnables de croire qu’une personne a agressé un·e partenaire intime, présent·e ou passé·e (amoureux·se, partenaire ou conjoint·e). Donc, si tu signales à la police une agression sexuelle commise par une personne qui est ou qui a déjà été ton ou ta partenaire intime et que tu décides par la suite que tu aimerais mieux ne pas impliquer la police, celle-ci pourrait quand même devoir enquêter.

Icône médicale

Soins médicaux

Même si tu ne sembles pas avoir de blessures physiques, il est bon d’aller à l’hôpital ou dans une clinique après une agression sexuelle pour prévenir tout souci, notamment:

  • Les infections transmissibles sexuellement (ITS);
  • La grossesse et l’accès à la contraception d’urgence;
  • Les autres traitements prophylactiques postexposition.

Selon le nombre de jours écoulés depuis l’agression sexuelle, tu pourrais subir un examen médicolégal.

Icône de confidentialité

Confidentialité

La confidentialité est prise en compte dans tous les aspects du logiciel de REES. Les données sont cryptées et stockées au Canada. Nous ne demandons pas de renseignements personnels, n’enregistrons pas l’adresse des ordinateurs utilisés pour utiliser nos services et n’utilisons pas non plus de témoins de connexion dans le stockage des dossiers. Les victimes qui utilisent REES gardent plein contrôle sur leurs renseignements personnels.

À quoi puis-je m’attendre si je crée un dossier?

REES te présentera des questions pour établir le lieu et les circonstances de la violence sexuelle que tu as subie. Nous avons aussi prévu un espace pour ton énoncé — un endroit où expliquer dans tes mots ce qui est arrivé. Aucune partie du dossier n’est obligatoire.

Il est souvent très difficile pour une victime de violence sexuelle de se remémorer son agression et d’en parler. Cela risque de lui occasionner des émotions très vives. Fais ce qu’il faut pour ton bien-être physique et émotionnel. Ça pourrait inclure parler à une personne en qui tu as confiance ou voir un·e conseiller·ère en matière d’agression sexuelle. Tu trouveras dans REES de l’information sur l’aide qui est offerte sur ton campus et dans ta collectivité.